L’Amazonie pour tous

Tourisme et handicap

Saül et le parc national se mobilisent

La municipalité de Saül et le Parc amazonien de Guyane affichent une volonté commune de développer l’accessibilité du territoire communal à des publics en situation de handicap. Suite à une étude de préfiguration réalisée en 2013, le PAG a engagé la mise en oeuvre du programme “Saül, l'Amazonie pour tous” au cours de l'année 2014 en s’appuyant notamment sur les fonds LEADER et sur un partenariat avec la GMF. En 2015, l'aventure continue avec l'organisation d'un second "séjour-test".

Pag_006651_BD
PAG
PAG

Saül : hot-spot des randonneurs

Le petit bourg de Saül, sa quiétude et ses infrastructures en font un haut lieu de la randonnée forestière en Guyane.  © PAG/GF

Saül est une petite commune au coeur de la Guyane qui a fait de l'accueil touristique un de ses axes principaux de développement. Possédant de nombreux atouts, comme un important réseau de sentiers pédestres, des structures de restauration et d'hébergement et une certaine quiétude, le village est devenu un haut-lieu de la randonnée en milieu amazonien. Saül a donc décidé de rajouter une corde à son arc en se positionnant comme pionnier de la destination nature pour tous en Guyane. Dans le cadre du programme "Saül, l'Amazonie pour tous", les prestataires touristiques de la commune ont bénéficié d'une formation leur permettant de mieux connaître les publics en situation de handicap et les modalités de leur accueil. “Cette formation était la première phase du projet, précise Cédric Cuffit, le chargé de mission tourisme du PAG. Elle a été financée par la GMF qui est partenaire des parcs nationaux français sur les questions d'accessibilité. Les participants ont aussi abordé la question des aménagements spécifiques de leurs structures d’accueil dans leurs projets de construction".

La deuxième phase du projet a consisté à expertiser les infrastructures existantes en vue de proposer, au besoin, des pistes d'amélioration. C'est dans ce cadre qu'un “séjour test” a été organisé sur la commune du 6 au 12 octobre 2014 avec l’appui de fonds LEADER. Saül a donc accueilli durant une semaine un groupe de consultants spécialisés en tourisme et activités de pleine nature adaptés aux situations de handicap.

Un séjour test grandeur nature

Le groupe de travail mixte (personnes valides et handicapées motrices ou visuelles) était composé de membres des associations APAJH Guyane, CAPSAAA Bourgogne et de l’association Passe Muraille venue de Belgique. “Ils sont venus tester la destination en conditions réelles pour identifier les difficultés et voir comment les limiter. Le séjour a aussi permis de caractériser ces difficultés de manière précise pour les futurs visiteurs handicapés. Cela concerne tant les sentiers que les infrastructures du bourg et les structures touristiques”, explique-t-on au Parc amazonien de Guyane.

Une aventure technique et humaine
Car voyager en situation de handicap nécessite une préparation très fine des déplacements et du séjour et ne se résume pas seulement à la question de l’accessibilité. “Les voyageurs handicapés souhaitent, comme tout un chacun, être des touristes actifs, qui rencontrent, échangent et découvrent. Et ce n'est pas toujours simple pour eux... Cela peut même s'avérer impossible ! Ce séjour d’étude très complexe est l'aboutissement d'un diagnostic commencé en 2013 et qui doit déboucher sur un projet de développement pour la commune”, commente  Eric Gaba, coordinateur tourisme et handicaps au PAG. Une aventure technique et humaine qui, grâce au soutien de plusieurs fabricants de matériel, a également permis de tester du matériel de loisirs adapté de pointe, des fauteuils roulants tout-terrain ou encore un prototype de système GPS de guidage pour malvoyants. “Au delà de l'aspect technique, ce fut une très belle aventure humaine. Le groupe d’experts a vécu des moments très forts sur place. Cela a permis aussi aux porteurs du projets et aux Saüliens de mieux connaître les réalités que vivent les voyageurs en situation de handicap, témoigne Eric Gaba. Cela nous a permis appréhender la mise en place de services complémentaires sur les sentiers et dans les infrastructures du bourg. Ce sont parfois des aménagements très simples, mais indispensables à ce type de public”. Certains hébergeurs et prestataires touristiques de Saül ont d'ores et déjà mis à profit l'expérience acquise au cours du séjour en réalisant des travaux pour adapter leurs équipements d'accueil. 

 

Diaporama

"Saül, l'Amazonie pour tous" en images 

Expertise des sentiers, logistique, test du système Navirando,
sensibilisation des enfants de Saül aux handicaps, initiation au piégeage lumineux...
Un séjour sportif sous le signe de la découverte, de l'éveil des sens et du partage avec les Saüliens !

© PAG/GF, aurelienbrusini.com

 

Pag_007567_BD
Pag_007568_BD

Un besoin de mobilisation

L’opération, qui compte une vingtaine de partenaires, a mis en avant la nécessité de mobiliser tous les maillons de la chaîne, du transport aux sentiers, en passant par l’hébergement. "Saül pourrait avoir tous les aménagements imaginables, ils ne serviraient à rien si les touristes handicapés devaient rester à l’aéroport Félix Eboué à cause de moyens de transports aériens inadaptés par exemple. C’est pour ça que la compagnie Air Guyane a été fortement impliquée dans notre séjour test", précise Eric Gaba.

Afin que l’aventure n’en reste pas au stade expérimental, le PAG souhaite poursuivre dans les années à venir l’amélioration de l’accessibilité de Saül en développant l’information sur l’accessibilité touristique de la destination, en renforçant le potentiel de randonnée pour les déficients visuels et en engageant des travaux d’aménagement adaptés des sentiers de randonnée. " Il faudra pour cela que nous réussissions à mobiliser des partenaires comme cela a été le cas pour cette première expérience", conclut Eric Gaba. En attendant, le projet avance et franchit une étape supplémentaire puisqu'un an après, un second séjour test est sur le point d'être organisé au mois d'octobre 2015.

La compagnie Air Guyane, partenaire du projet, avait déployé une logistique particulière pour permettre au groupe de se rendre à Saül. © aurelienbrusini.com

Saül, l'Amazonie pour tous 2015

Entretien avec Eric Gaba

Coordinateur tourisme et handicaps au Parc amazonien de Guyane

Aujourd'hui, les personnes handicapées peuvent-elles se rendre à Saül ?

A ce jour, la destination se prépare sans être encore totalement opérationnelle. Mais elle peut déjà, sous certaines conditions, et notamment une description fine et réaliste des caractéristiques de la destination et de la chaîne de l’accessibilité qui y conduit, accueillir et proposer des séjours pour les personnes en situation de handicap.

La destination a-t-elle du potentiel pour ce type de public ?

Oui ! Elle présente d’une part, de nombreux obstacles identifiés lors du premier séjour test en 2014, qu’il faudra supprimer ou diminuer pour une ouverture au plus grand nombre. Nous avons fait un gros travail de traitement des informations obtenues l'année dernière. D'autre part, Saül présente de nombreux atouts en matière de tourisme adapté. Les perspectives de développement sont importantes pour la commune. Il conviendra de les qualifier et de les faire connaître.

Quels sont les objectifs de ce deuxième séjour test

Il s'agira principalement de développer la randonnée pour les personnes en situation de handicap visuel. Nous allons déployer l’application de guidage NAVIRANDO® à Saül. Il s'agit d'une application développée spécialement pour les mal-voyants et qui leur permet d'être autonome sur des parcours préalablement numérisés, avec toutes les infos de guidage nécessaires. Notre principal objectif sera donc de numériser les sentiers de randonnée de Saül et de passer à la mise en pratique avec des déficients visuel, membres de l'APAJH Guyane. Nous profiterons bien entendu de ce second séjour pour mobiliser de nouveaux acteurs, former des ambassadeurs et transférer les savoirs.

Pag_006680_BD
Pag_006682_BD

Déploiement de Navirando

Sur les sentiers de Saül, Eric Gaba (à droite) teste le système Navirando avec Philippe Harmégnies, Joseph Lawrence et Léon Baja, tous trois mal-voyants et participant à l'opération "Saül, l'Amazonie pour tous". © PAG/GF

Le séjour en vidéo

Le séjour test de 2014 a fait l’objet de deux reportages vidéo. Le premier,  intitulé "Une expérience amazonienne", a été réalisé pour France 5 par Bleu Krystal Média et diffusé dans le cadre de l’émission "A vous de voir", dédiée à la déficience visuelle.

Le second "Saül l'Amazonie pour tous", a été réalisé par la société italienne Il Laboratorio Delle Imagini di Stefano Stefanelli pour le compte de l’association CAAAPSA Bourgogne.

Partenaires de l'opération :

Union européenne (fonds LEADER), Région Guyane, mairie de Saül, Parc amazonien de Guyane, CAPSAAA Bourgogne, APAJH Guyane, Passe-Muraille, Cimes à Gré, Marconnet technologies, Air Caraïbes, Aire Guyane, Buggy Bike, Axibat, Plus, Lilial, France 5, Bleu Krystal Média, Il Laboratorio celle Immagini di Stefano Stefanelli, Aeroprod Amazonie

 

Texte : Service communication du Parc amazonien de Guyane (GF)

Photos : Guillaume Feuillet/PAG, Aurélien Brusini (aurelienbrusini.com)

Vidéos : Stefano Stefanelli, Bleu Krystal Média / France Télévisions

 

2015 © Parc amazonien de Guyane - Tous droits réservés

PARC AMAZONIEN DE GUYANE

1, RUE LEDERSON - 97354 REMIRE-MONTJOLY

+594(0)594 29 12 52

infos@guyane-parcnational.fr

www.parc-amazonien-guyane.fr

Rejoignez-nous et suivez-nous sur Facebook